io3

vous propose la conception, le prototypage, la production et la R&D de pièces imprimées en 3D.
Confiez-nous vos projets et nous les imprimerons le plus rapidement possible (pour le lendemain dans certains cas).
Nous pouvons produire vos objets à l'unité, en très petite série voir en moyenne série en fonction du temps nécessaire à l'impression.
Sur plan papier, dessin ou croquis, nous pouvons modéliser votre projet et l'imprimer en 3D.
Nous pouvons lire vos fichiers CAO et les valider pour préparer l'impression en 3D.
Nous expédions dans toute la France.

 

Le COVID 19 peut toucher tout le monde et plus particulièrement les personnes exposées quotidiennement au public.
Des moyens de protection existent mais face à une demande mondiale, la pénurie est mondiale.

Une réponse : des visières gratuitement mise à disposition par des Makers...

Le 16 mars 202013h00) un groupe Facebook interpelle PRUSA Research sur la demande croissante de matériel de protection comme les visières en République Tchèque.

Le même jour à 20h00, un modèle est présenté par les équipes de Jo PRUSA au Ministère de la santé Tchèque.

Le 17 mars, la version RC1 est finalisée.

...c'est le début d'une grande chaine de solidarité mondiale.

Le 20 mars, Ultimaker lance de son côté l'initiative "Coronavirus : Let's do our part" (Coronavirus : faisons notre part).
Ultimaker propose aux propriétaires d'imprimantes Ultimaker de s'inscrire sur une carte afin de répertorier et rendre ainsi disponible des ressources pour faire face aux demandes

Le 24 mars, sur le site de la communauté francophone des utilisateurs d'imprimantes Ultimaker, je lance une série de discussions : l'une recense les producteurs de filaments Français, l'autre donne des informations sur une visière dessinée par 3Dverkstan, modèle optimisé pour être imprimé sur nos imprimantes.
cf. ACTION COVID 19 : Visière 3DVerkstan

En faisant le recensement des producteurs de filament, je tombe sur les créateurs de l'initiative de "La réserve d'impression 3D" cf. Freeride Factory
La réserve permet d'inscrire son imprimante et de mettre en relation les personnels de santé afin d'obtenir des visières : c'est le modèle 3Dverkstan qui est là aussi retenu.

Le 30 mars, Heliox (célèbre Makeuse sur Youtube) lance l'initiative Covid3D : il s'agit de mettre en relation les propriétaires d'imprimantes 3D et ceux qui ont besoin de visières.
Là encore, c'est le modèle 3Dverstan qui est poussé.
cf. site Covid3D

Point commun au modèle PRUSA et 3Dverkstan : le modèle imprimé ne peut pas être vendu, c'est une contrainte de la licence qui accompagne le modèle à imprimer... 

Pourquoi le modèle 3Dverstan et pas le modèle PRUSA ?
Nous imprimions au mieux la version RC1 de la visière PRUSA en 2 heures.
Nous imprimons le modèle 3Dverstan en moins de 30 minutes (21 minutes)

Prenons-nous des commandes directement ?
Non, il faut vous inscrire sur le site Covid 3D ici : https://www.covid3d.fr/

Combien ça coute ?
0 €

Combien pouvons-nous en produire ?
24 par jour (une imprimante est réservée à la production)
Nous pouvons produire 270 visière avec notre stock de filament spécifiquement commandé pour l'opération (Filament PETG Economy de Colorfabb, bobine de 2,2Kg, 270 mètres)

Quel est votre prix de revient ?
Moins d'un €uro (- 1 €) par visière

Les visières sont-elles stérilisées ?
Non
Nous sommes confinés depuis le départ mais cela ne vous garantit en rien que vous ne puissiez pas être contaminés.
Les visières que nous distribuons sont accompagnées d'une notice vous donnant la conduite à tenir à partir du moment ou nous vous donnons vos visières.

Quel filament utilisons-nous ?
Du PETG : c'est le même plastique qui est utilisé pour la fabrication de bouteilles d'eau minérale.
cf. TDS du PETG Economy de Colorfabb (lien externe, téléchargement à partir du site du producteur)
cf. MSDS du PETG Economy de Colorfabb (lien externe, téléchargement à partir du site du producteur)
cf. PET sur Wikipedia (note : le PETG différe du PET par l'apport de Glycol)

Quel soin prenez-vous lors de la production ?
Nous ne manipulons pas le filament pendant la production ce qui assure qu'il n'y aura aucun contact avec la visière pendant l'impression qui se fait sur un lit chauffant à 76°C avec un filament extrudé à 232°.
Nous utilisons une buse de 0.8 mm de diamètre de sorte à produire la visière avec un minimum de couche d'impression, ce qui minimise les nids à bactérie.
A la fin de l'impression, nous attendons que le plateau refroidisse afin de décoler la visière sans la déformer puis à l'aide d'une pince, nous la déposons dans un sac congélation qui contient : une notice, la ou les visières imprimées en 3D, les films de protection perforés et découpés afin de ne pas perforer le sac. 

Les visières sont-elles stérilisables ?
Oui, par trempage dans de l'alcool isopropylique ou dans de l'éthanol pendant 5 minutes minimum.
En cas de besoin, contactez une pharmacie qui pourra vous conseiller.

Pouvez-vous choisir la couleur ?
Oui, à partir du moment ou c'est en rouge

 

Note : cet article a été rédigé afin d'expliquer comment nous participons à l'effort nécessaire de chacun afin de lutter efficacement à cette pandémie qui nous touche.

Note 2 : c'est également en réaction au fait que certains profitent de la demande pour vendre des visières imprimées en 3D... en faisant au passage une marge de 700% (prix de revient, 1 €, prix de vente 9 € après versement de 2 € à la croix rouge Française (vérification en cours..))

Publié dans : Production
Partager : E-mail

  • COVID19 : io3 est mobilisé

io3, le spécialiste de l'impression 3D

© 2020 io3.fr | impression 3D | Conception | Prototypes Fonctionnels | R&D