En 2013, le modérateur d'un forum répondait à un internaute désireux d'expérimenter l'impression 3D par dépôt de filament en fusion afin de réaliser des pièces pour une voiture radiocommandée :
"The process of plastic printing at the moment is simply not compatible with the needs of plastic components of RC cars. You will see prototype RC cars made from printed parts, but they are not strong enough for use in anything except ZERO load applications in reality" que l'on pourrait traduire par : "Le procédé d’impression de composants en plastique n’est simplement pas compatible pour le moment avec les besoins de ceux des voitures RC. Vous pourrez voir des prototypes de voitures RC fabriqués à partir des pièces imprimées, mais ils ne seront pas assez solides pour certaines applications sauf à subir ZERO charge mécanique en réalité".

Daniel Norée, une des stars de l'impression 3D a répondu à l'époque en diffusant les pièces d'une voiture RC radiocommandée entièrement imprimée, dont voici la présentation en vidéo :
(conseil : baissez le volume de votre ordinateur avant de lancer la lecture...)


Démonstrateur
Adepte du modélisme depuis toujours, je cherchais depuis longtemps à imprimer quelque-chose pouvant montrer à mes clients ce que l'on peut faire avec l'impression 3D, quand la technique est maîtrisée.

J'ai ainsi téléchargé le truggy de Daniel mais comme à mon habitude, j'ai décidé de pousser la réalisation plus loin en redessinant quelques pièces.
Très vite, ce sont toutes les pièces qui ont été retouchées, ou presque (90%). Certaines ont été entièrement redessinées comme les triangles de suspension, les pivots et le système Ackerman de la direction.
Mais ce n'était pas suffisant, il fallait montrer plus.

Sortir des sentiers battus
C'est alors que l'idée de s'inspirer de la cox V8 de Wilkey Works (célèbre pour ses frasques en pleine rue...) est née.

Il fallait alors dessiner un berceau arrière, y ajouter un moteur V8 à l'échelle et dessiner les échappements, non pas pour les rendre facilement imprimables mais pour montrer qu'en fait, il n'y a pas de limite infranchissable à la production de pièce en impression 3D.


La CAO du LS3 dans son berceau


montage à blanc du moteur dans le berceau avant le post-processing qui viendra plus tard.
(notez les couvres culasses légèrement différents du dessin : ils ont été imprimés en PETG/C à 100 microns)
Au final, l'ensemble est composé de 12 pièces : 2 demi-moteurs, 2 échappements, 2 couvres-culasses, 2 poulies, 1 courroie, 1 berceau, 2 supports moteur.

Le chassis a été allongé de 20 mm afin d'obtenir l'empattement voulu correspondant à la carrosserie choisie (une cox, évidemment...)

Lors de la réalisation des pièces, plusieurs matériaux différents ont été utilisés pour leur propriétés respectives : du PLA, du PET, du PETG chargé en fibre de carbone, du filament souple, bref : tous les filaments que nous utilisons régulièrement.

Au final, ce sont plusieurs dizaines de pièces qui ont été imprimées ou réimprimées quand elles étaient jugée pas assez "belles" ou "solides".


Assemblage des engrenages montés sur roulements et de la courroie de transmission

Sur ce modèle, seuls les pneus et les jantes, les cardans homocinétiques (4), les amortisseurs, les colonnettes de support de direction, les roulements, les vis et la carrosserie (en peinture actuellement) ne sont pas imprimés, tout le reste l'est.

Au total, pour 450 Mo de fichiers auront été modélisés, 80 pièces différentes imprimées (incluant les tests).

Deux pièces manquent à l'appel : les cardans centraux. Ils seront imprimés prochainement.

Au printemps, l'électronique sera installée et elle fera ses premiers tours de roues.

Caractéristiques :
Longueur : 54 cm
Largeur : 29 cm
Garde au sol : 4 cm
Empattement : 31,5 cm

A suivre...

Sources :
La page dédiée au Truggy par Daniel Norée sur GrabCad

https://grabcad.com/library/openrc-1-10-3d-printable-rc-truggy

La base du moteur LS3 utilisée, dessinée par Krypto sur GrabCad
https://grabcad.com/library/ls3-engine-1

Remerciements :
RCTeam pour avoir accepté de prendre sur leur temps afin de me trouver des colonnes de support de direction à la dimension voulue.
http://www.rcteam.fr/

Ultimaker à travers le distributeur Français MakerShop pour la qualité sans faille de leurs machines.
http://www.makershop.fr/175-ultimaker
https://ultimaker.com/

Anders Olsson, l'inventeur du bloc du même nom et de la fantastique "Ruby Nozzle"* qui permet d'imprimer le PETG/C à 0.4 mm d'extrusion pendant des heures sans se poser de questions...(13 heures d'impression pour le seul berceau)
http://www.makershop.fr/pieces-detachees-ultimaker/1423-buse-olsson-ruby-040mm.html

Nanovia Technologies, société Française implantée en Bretagne pour la qualité de ses filaments, donc mon préféré : le PETG/Carbone.
http://www.nanovia-technologies.com/

Colorfabb, entreprise Néerlandaise connue également pour la qualité de ses filaments.
http://colorfabb.com/

* La "Ruby Nozzle" a été conçue pour imprimer le 3ième matériau le plus dur au monde, le carbure de bore. https://fr.wikipedia.org/wiki/Carbure_de_bore

Message : on est loin de l'impression de porte-clés dessinés avec Sketchup ou Tinkercad, très loin... ;-) 

 

Partager : E-mail

  • Démonstrateur
  • Démonstrateur
  • Démonstrateur
  • Démonstrateur
  • Démonstrateur
  • Démonstrateur
  • Démonstrateur
  • Démonstrateur
  • Démonstrateur
  • Démonstrateur
  • Démonstrateur

© 2018 io3.fr | impression 3D | Conception | Prototypage | Prototypes Fonctionnels | R&D